• Tout savoir sur le Saphir

    Le mot "saphir" vient de deux origines probables : du grec sappheiros (« pierre de couleur bleue ») ou de l'hebreu sappir (« la plus belle chose »). Même si le mot est uniquement réservée à la variété de couleur bleue,  on trouve également des saphirs de couleur rose, jaune, orange, violette, verte, et d'autres qui sont incolores ou avec d'autres tons.

    La variété bleue est la plus connue. La teinte rose-orangé, appelée saphir « Padparadja » ou « Padparadscha » (traduit du cinghalais par « fleur de lotus »), est la plus rare et la plus précieuse.

    C'est une pierre qui a une duretée de 9 sur 10 sur l'échelle de Mohs.

    Les saphirs sont constitués de cristaux d' oxyde d'aluminium contenant des impuretés (oxydes) en traces qui leur donnent leur couleur (titane et fer pour le bleu, vanadium pour le violet, chrome pour le rose, fer pour le jaune et le vert). La couleur est due à l'apparition de niveaux énergétiques à l'intérieur, du fait de la présence d'impuretés. Ces niveaux modifient les spectres d'émission et d'absorption du matériau et donc sa couleur.

    La pierre peut être traité thermiquement ; les pierres, trop claires, trop sombres ou avec beaucoup d'inclusions, sont chauffées. Ce processus permet de rehausser couleur et clarté en dissolvant les éléments présents à l'état de traces dans la pierre.

    Les pays producteurs sont : La Birmanie, le Sri Lanka (Ceylan) et Madagascar. Les saphirs d'Australie ( Queensland), d'une couleur beaucoup trop foncée, voire verdâtre, ne sont vraiment pas les plus beaux.

    Quelques un des plus gros saphirs connus :

    • Saohir Logan (423 carats : 84,6 g)
    • Saphir Nertamphia (216 carats)
    • Saphir étoilé Étoile de l’Inde (563,35 carats)
    • Saphir Ruspoli135,8 carats : 27,16g)

    On sait fabriquer en laboratoire des saphirs synthétiques depuis le début du XIXe siècle, dont la composition chimique et les propriétés physiques sont les mêmes que celles des pierres naturelles.
    La petite astuce pour détecter ces pierres synthétiques c'est de regarder leurs lignes de cristallisation, elle est généralement incurvées, du moins pour les productions les plus anciennes. La fabrication de saphir synthétique est aujourd'hui au stade industriel.

    Vendez vos saphirs ou demandez une expertise pour connaître leur valeur.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :